Impact de l’alcool sur le sommeil

Si certaines personnes ont pour habitude de boire  une tisane avant d’aller se coucher, d’autres préfèrent un petit verre de vin ou une liqueur pour s’endormir plus rapidement. D’après certains, alcool et sommeil sont parfaitement compatibles et permettent même un sommeil plus profond. Difficile à croire quand on sait les dommages que peuvent occasionner les boissons alcoolisées sur le corps humain. Une étude réalisée par la revue spécialisée «Alcoholism : clinical and experimental research » a même prouvé les effets néfastes de l’alcool sur notre sommeil.

alcool et sommeil

L’alcool facilite l’endormissement

Alors oui, comme nous l’avons presque déjà tous expérimenté : l’alcool peut aider à s’endormir très rapidement, comme après une bonne soirée. Suite à la consommation de quelques verres (et de quelques verres seulement), on « sombre » très rapidement une fois allongé. Les effets de l’alcool raccourcissent le temps d’endormissement.

A petite dose, l’alcool a des effets relaxants et désinhibants sur le corps humain mais surtout sur notre esprit. La légère sensation d’ivresse permet d’évacuer le stress et de mettre de côté les petits tracas personnels, ce qui a pour effet de faciliter l’endormissement. Attention, car l’alcool ne constitue pas un véritable somnifère. Il n’est pas recommandé de boire régulièrement un verre d’alcool avant d’aller dormir. En effet, sur le long terme, le cerveau s’habitue et les effets de l’insomnie vont s’empirer.

Alcool et sommeil, un mélange à éviter

Si la consommation occasionnelle d’un verre d’alcool peut encourager l’apparition du sommeil, elle reste néanmoins vivement déconseillée. En effet, l’alcool dégrade énormément la qualité du sommeil provoquant des réveils fréquents, des rêves troublants, des sueurs nocturnes, etc. Sans qu’on en ait conscience, notre sommeil va être ponctué de micro-réveils, ce qui nous empêche d’atteindre un sommeil profond et réparateur. Dans certains cas, l’alcool peut même entraîner des ronflements, ce qui nuit une fois encore à la qualité du sommeil.

On ne le dira jamais assez, l’alcool est mauvais pour la santé, à consommer avec modération donc.

Conclusion

En résumé, oui l’alcool peut favoriser l’endormissement à petites doses. Néanmoins, ses effets sont néfastes sur la qualité du sommeil et dégradent la récupération. Alcool et sommeil ne font donc pas bon ménage. Cependant, si vous souffrez de problèmes de sommeil et d’endormissement, de vraies thérapies existent comme la thérapie cognitive et comportementale (TCC).